top of page

 

 

Natif de Montréal au Canada, Martin Robidoux se passionne vers l'âge de douze ans pour le clavecin et son répertoire. Prix reçu avec grande distinction au Conservatoire de Musique de Montréal dans la classe de Mireille Lagacé, primé dans les concours nationaux et internationaux, boursier de la Fondation Joseph-McAbbie, récipiendaire du Prix Arthur-Andersen remis par la Fondation Wilfrid-Pelletier, il donne ses premiers récitals au Château Ramsay, au Festival du Centre d‘Arts Orford, dans la série Début Inc., au Festival Montréal Baroque, à la Chapelle-Historique du Bon-Pasteur et sur les ondes de Radio-Canada.  

En 2006, grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et des Jeunesses Musicales du Canada, Martin Robidoux poursuit sa formation en France. Il travaille le clavecin avec Skip Sempé et Pierre Hantaï, l’écriture avec Jean-Michel Bardez, la danse baroque avec Cecilia Gracio-Moura et la direction de choeur avec Homero Ribeiro de Magalhães.

 

En 2008, il est admis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe d'Olivier Baumont et reçoit le diplôme de « Master » au terme de son perfectionnement en juin 2010. Il se présente en récital au Festival Radio-France à Montpellier, dans les saisons prestigieuses de Philippe Maillard Productions et Jeunes Talents à Paris, à la Fondation France-Amérique, à la Cité Internationale des Arts, à l'Atelier von Nagel, à La Fête de la Musique à Tremblant, à la Handel House de Londres et au sein d’ensembles tels Pygmalion, Le Concert Spirituel ou Clément-Janequin. Entre les années 2010 et 2016, il offre plus de trente récitals des célèbres Variations Goldberg de Bach dans une vingtaine de villes au Canada et en Europe. 

En 2011, à l’invitation du Centre de Musique Baroque de Versailles, il fait ses débuts comme chef à la Chapelle Royale du Château de Versailles. Chef assistant pendant trois saisons à l’Académie de musique de Paris, il y travaille le grand répertoire symphonique (Requiem de Verdi, Le Déluge de Saint-Saëns, Carmina Burana de Orff, Gloria de Poulenc, Te Deum de Bizet, etc.). Il dirige un temps le Choeur symphonique du C.O.G.E. (Choeur et Orchestre des Grandes Écoles) et l'Orchestre Symphonique Alfred Loewenguth à Paris avec lesquels il donne, entre autres, Le Messie de Handel, La Passion selon Saint Jean de Bach, La Création de Haydn, les Requiems de Fauré, Cherubini, Duruflé ou encore, La Belle au bois dormant de Guy de Lioncourt. Il a été invité à diriger les ensembles La Chamaille, Affetti Nostri, Sequentiae, Les Violons du Roy, le Choeur de l’Opéra de Québec, le Vlaams Radio Koor (Belgique), le Coro Filharmonia (Italie) et l'ensemble Messiaen (Allemagne). À l’été 2015, il dirige le concert d’ouverture du Festival d’Opéra de Québec et fonde son ensemble à Paris, Le Vaisseau d’or. 

En 2017, Martin Robidoux est l'un des sept chefs invités par Le Concert Spirituel pour participer à la recréation d'une Messe à huit choeurs d'Orazio Benevolo. Il est invité avec Le Vaisseau d'or à l'émission Génération jeunes interprètes de France Musique et prépare le Vlaams Radio Koor (Choeur de la Radio Flamande) pour l'opéra Faust de Charles Gounod, avec les Talens Lyriques dirigés par Christophe Rousset, dans une production du Palazzetto Bru Zane et du Théâtre des Champs-Elysées. À l'été 2019, il est invité avec Le Vaisseau d’or en compagnie d’Olivier Latry au festival de musique ancienne Académie Bach d’Arques-la-Bataille.

Récemment, Martin Robidoux recevait les conseils de William Christie lors d'une Masterclass sur le rôle du directeur d'orchestre dans le répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles, ceux du chef letton Sigvards Kļava lors de la Lisbon Choral Conducting Masterclass au Portugal et ceux du grand pédagogue de la direction d'orchestre Colin Metters, à Berlin, pour la 55th International Masterclass for Orchestral Conductors.

Martin Robidoux

"Je remercie mes parents de l'éducation reçue. Je remercie également Marie-Hélène Fox 

pour son soutien."

bottom of page